PARTAGEZ…

 
1er janvier 1955

N.B. Mimi aura 40 ans le 8 juillet 1955

– Mimi : « Merci mon Bien-Aimé de cette délicatesse. J’étais si contente de commencer la nouvelle année en assistant à la sainte messe célébrée par mon directeur. Comme j’étais heureuse de recevoir mon Dieu. Au début de cette année je viens t’offrir tout ce que j’ai. Je me jette entièrement entre tes bras divins. J’accepte avec amour et soumission ta Sainte Volonté.

Ô Dieu Tout-Puissant, accorde-moi s’il vous plaît un plus grand amour pour toi, augmente ma confiance et la persévérance dans la prière et dans le bien, car sans toi je ne puis rien. J’ai besoin de toi pour accomplir mon devoir d’état. Tu connais mon grand désir de ne jamais rien te refuser. Tu sais comme je veux atteindre mon idéal cette année, je veux sauver beaucoup d’âmes mais j’ai besoin de toi, de ta grâce. Mes désirs sont si grands et mes forces si petites mais avec toi je puis tout.

Mon Bien-Aimé je te remercie de toutes tes grâces reçues durant cette année dans l’ordre spirituel. Je te remercie aussi pour les épreuves et les croix reçues accompagnées de ta grâce pour les supporter avec résignation. À chaque croix reçue, je découvrais de plus en plus ton amour pour moi. Je remercie l’Esprit Saint de me faire comprendre ce que Dieu attend de moi sur cette terre et l’importance de la croix, de la souffrance dans ma vie.

Merci mon Dieu de ta miséricorde infinie, de ta patience, merci de ton amour pour moi, merci de tant de bienfaits que je ne méritais pas. Merci de m’avoir confiée à un directeur éclairé, à un bon et pieux prêtre digne de porter son beau titre de représentant de Dieu. 

Son exemple et sa fermeté à accomplir dans les moindres détails la perfection et me donner le courage et l’entière soumission à la Sainte Volonté de Dieu et la force pour lutter, car je sais qu’en lui obéissant je suis dans le bon chemin. Cependant je ne comprenais pas toujours l’importance de l’obéissance aveugle, de l’entière soumission, de l’abandon total. Comme il a été patient depuis 5 ans.

Mon Dieu es-tu content de nous, de notre travail accompli depuis 5 ans? Je t’en supplie, aide-nous, il y a encore beaucoup de travail à faire dans mon âme pour la purifier et la rendre agréable à Dieu. Je te remercie pour toutes les grâces venant de toi et reçues par lui, je ne méritais pas tant. Encore une fois merci, merci pour tout. Je veux faire la lutte à tout ce qui déplaît à Dieu, je ne veux plus l’offenser, même par des fautes légères. Je veux combattre aussi mes imperfections, mes défauts si nombreux, surtout le manque de confiance qui se glisse parfois en moi dans les tentations. Oui je veux réparer, expier, je veux te prouver mon amour et ma gratitude. Je veux me tenir constamment en toi, je crois en ta présence en moi, je ne veux rien faire qui pourrait blesser ton doux regard et faire souffrir ton cœur qui m’a tant aimée et tout donné par amour.

Je ne crains plus la mort, car je me suis jetée avec amour et pleine confiance entre les bras de ma douce Maman du ciel. Je suis sa petite fille, je suis certaine qu’elle viendra me chercher. Pourquoi craindre? Dieu ne me donne-t-il pas chaque jour une preuve de son amour, de sa miséricorde infinie? Et pourquoi craindre le jugement? Le Bon Dieu sait bien mieux que moi la place qu’il me réserve par pure bonté, par sa grande miséricorde. Et Jésus en devenant mon époux m’a donné une preuve certaine de son amour, je veux tellement lui plaire. 

Je le laisse travailler librement en moi et quand la mort viendra j’irai vers Dieu avec mon Bien-Aimé car il n’est pas prudent de laisser aller seule une pauvre petite fille sur une route inconnue. Et, comme mon Bien-Aimé marche tous les jours à mes côtés, que mon grand désir est de ne pas le quitter, pourquoi me laisserait-il seule pour un si long voyage. J’ai droit d’espérer tout de lui, car je l’aime, j’ai confiance, je crois que son amour et sa grâce sont mon soutien de tous les jours.


Tous droits réservés 2018 — Georgettefaniel.com