PARTAGEZ…

Année 1965 

Préparation à la mort.

Avant la fin – Crucifix,  Crucifix.

Et quand la mort viendra, saisir ce corps,

je me jetterai entre les bras de Jésus mon Bien-Aimé.

Lorsque mes yeux se fermeront une dernière fois sur la terre c’est avec joie que j’ouvrirai les yeux vers le ciel, et je regarderai avec les yeux de la foi.

Et lorsque ma bouche se fermera,

au ciel je chanterai les hymnes d’action de grâce et de louanges.

Et lorsque mon cœur cessera de battre,

dans le ciel il commencera à vivre de nouveau pour la vie éternelle.

Chaque battement sera autant d’actes d’amour, de reconnaissance, pour mon Dieu, mon Créateur, mon Bien-Aimé.

Mon Bien-Aimé me sachant trop faible,

trop petite pour porter ma croix,

alors il a préféré me coucher sur cette croix. 

Georgette Faniel.

Jésus me dit : « Au moment de ta mort, c’est nous qui allons vers toi. »

losange02
Vendredi Saint, le 16 avril 1965

Je fus éveillée par l’appel de mon Bien-Aimé me disant ceci :

– Jésus : « Ma chère petite épouse, je souffre beaucoup, j’ai besoin de venir me reposer en ton âme. J’aimerais tellement te faire communier à mon Précieux Sang! Demande à ton directeur cette faveur pour moi et pour toi. Nous serions si heureux; il suffit d’une seule goutte de mon Précieux Sang pour purifier.

Ta compagne, R, aura aussi sa part; par cette transfusion de sang, elle sera toute purifiée; elle en a besoin pour l’aider. Avant, vous devez vous purifier par le sacrement de pénitence; R devra enlever tout maquillage en signe de respect. C’est à toi que revient le devoir d’ouvrir notre tabernacle vivant dans l’âme de notre victime d’amour, notre cher petit Joseph.

Si vous saviez comme nous attendons beaucoup pour les âmes!

Ma Bien-Aimée, reste près de moi. Aujourd’hui reste fixée à la croix, aide-moi dans mon agonie qui est aussi la tienne.

Avant de commencer, récitez l’acte d’humilité je serai au milieu de vous. Votre douce Maman du ciel vous guidera. »

losange02
Samedi, le 1er Mai 1965

C’est le mois de Marie, c’est le mois de Marie

À la Vierge chérie disons un gros merci.

– Mimi : « Que d’actions de grâces je vous dois ô mon Dieu. Vous me comblez, je ne sais comment vous remercier. Il me semble que je rêve, tout en moi et autour de moi est si rempli de mystère. Je ne comprends pas tout ce qui m’arrive. Plus je reçois plus je me sens indigne. »

losange02
Mercredi, le 26 mai 1965

– Mimi : « Mon Bien-Aimé, nous voudrions t’offrir plus : t’offrir un cadeau avant ton départ vers notre Père. Oui, te donner quelque chose par amour, en signe de reconnaissance pour tout ce que nous avons reçu; spécialement pour toutes les grâces depuis le 13 octobre 1964.

C’est un vrai mystère que nous vivons. Nul ne connaît le grand désir que nous avons de vouloir t’offrir un beau cadeau que tu pourras offrir à notre Père; venant de toi, notre petit cadeau aura plus de valeur. Parle-nous, que devons-nous faire ? »

losange02
Jeudi, le 27 mai 1965

Fête de l’Ascension de Notre-Seigneur.

– Jésus : « Merci mes chers enfants, votre sacrifice est plus grand que votre offrande. Je vous demanderai plus le 13 juin 1965. Vos deux cœurs ne sont pas en état physique; ton directeur en porte encore les marques dans sa chair, et toi, ta blessure cachée n’est pas encore guérie.

En vous demandant de ne rien faire de plus aujourd’hui, je savais que je vous demandais un gros sacrifice car, votre générosité n’a pas de bornes, et votre amour pour nous n’a pas de limites.

Cependant par votre conformité à notre Sainte Volonté, vous avez accepté par amour. Vous nous avez comblés et nous vous bénissons tous les deux.

Ma Bien-Aimée, ne cherchez pas à comprendre mon mystère d’amour. Acceptez bien tout ce que nous vous offrons par amour. »

losange02
Dimanche, le 13 juin 1965

– Jésus : « Quel beau jour, mes chers petits enfants! Merci du beau triduum d’amour, de communions, de prières, de souffrances surtout. Ma chère petite hostie d’amour, nous sommes si heureux! Avec la permission de notre Père, je me suis manifesté clairement en ton directeur, et d’une manière sensible. 

N’est-ce pas que vous étiez si heureux ? Mais toute la joie que vous avez eue n’est rien à comparer à notre bonheur. Nous avons tressailli dans l’âme de notre cher représentant. Un jour, je me suis servi royalement par la souffrance. Aujourd’hui, par une grâce spéciale, nous vous avons servis royalement par l’amour. Que pouvons-nous vous offrir de plus, mes chers enfants, avant notre union parfaite. »

– Mimi : « Merci, mon Dieu; oui, nous vous remercions pour tant d’amour. Que peut-il nous arriver de plus beau! J’en ai encore le vertige, mon directeur saisi d’émotion! Comment pouvons-nous témoigner toute notre reconnaissance ? »

– Jésus : « Mes chers enfants, continuez à nous aimer, à nous servir en nous donnant des âmes par la souffrance.

    Nous serions aussi comblés. »

losange02
Mardi, le 28 décembre 1965

Je faisais l’inventaire de tout ce que j’ai reçu de Dieu, et de tout ce que je possède de richesses spirituelles. Que de trésors cachés, découverts dans son amour miséricordieux pour moi. 

En retour que pouvons-nous lui refuser. Cependant il attend beaucoup de nous. Il nous a comblés. Il doit être le premier servi. Oui, il veut se servir de notre amour, de nos souffrances pour glorifier son Père; de notre bonne volonté pour marcher avec lui à la conquête des âmes comme par des actions de grâces, des mercis pour son Précieux Sang.


Tous droits réservés 2018 — Georgettefaniel.com