PARTAGEZ…

Introduction

Si ces notes spirituelles arrivent dans les dernières années de vie, c’est que Mimi nous les donnait à moi et à mon frère Armand. Elles étaient écrites sur des petites feuilles ou partagées oralement. Mais c’était toujours avec joie ou avec peine selon le contenu.

Tout au cours des années 1982 jusqu’à sa mort en 2002, Mimi nous avait partagé l’intervention de Dieu dans sa vie, puisque nous étions ses fils spirituels.  

Ces quelques notes, rarement écrites par Armand ou moi, sont en totalité des notes écrites par Mimi dans les nuits de « l’esprit » de « l’âme » et du «corps ». Mimi vit ce qu’elle porte dans son cœur et dans son corps. Les trois chutes de Jésus sur son chemin de croix, elle les vivra jusqu’en sa chair, après les avoir vécues et écrites comme s’il fallait mourir plusieurs fois pour atteindre la VIE. Dans ses hospitalisations, elle portait les souffrances des malades, les angoisses, les inquiétudes et les questionnements.

Ces longues marches dans l’obscurité totale rejoignent les nuits des grands mystiques, comme celle de mère Térésa. Si en lisant ces notes, l’inconcevable nous apparait, n’oublions pas que tout s’ouvre sur la lumière éternelle de Dieu. 

Père Guy Girard m.s.a.

losange02

Mardi, Le 8 janvier 1952

– Jésus : « Ma Bien-Aimée, je désire que tu renouvelles ton vœu avec la personne de ton directeur et en sa présence afin qu’il soit témoin de ton offrande. Pourquoi le laisses-tu dans l’ombre pour une chose si importante ? N’est-il pas l’intermédiaire entre moi et toi ? »

losange02
vendredi, Le 5 février 1960

−  Jésus : « En regardant avec amour notre petit crucifix, répète ces mots : « Mon Père, me voici pour accomplir votre Sainte et Adorable Volonté sur moi. Je m’offre à vous avec votre Divin Fils, Jésus. Je m’offre comme hostie d’amour que Marie Immaculée déposera entre vos bras de Père. Ô mon Dieu, mon Père acceptez le don total de tout mon être, de tout mon amour afin que tout soit consumé dans votre amour infini par les mérites de votre Divin Fils. Dans votre Amour miséricordieux, acceptez-moi comme victime avec votre Divin Fils pour coopérer au salut des âmes pour votre plus grande gloire. »

losange02
vendredi, Le 1er juillet 1961

Mimi : Fête du Précieux Sang.

– Jésus : « Mes enfants chéris, récitez ensemble l’acte d’humilité et de contrition parfaite en pensant à tous les péchés de votre vie. Et avec amour et pleine confiance, plongez dans l’océan infini de ma miséricorde. Recueillez-vous un instant et je vous inonderai de mon Précieux Sang. »

losange02
mardi, Le 27 août 1980

– Mimi : « Père Éternel, par le Précieux Sang de votre Fils Bien-Aimé, ses mérites, ses divines plaies, les douleurs de Marie Immaculée, pardon et miséricorde.

Avec la Trinité Sainte, la cour Céleste, les âmes fidèles, louange, amour et gloire. Jésus au Saint Sacrement, ayez pitié de nous. Sauvez-nous! 

losange02
jeudi, Le 8 décembre 1983

Mimi : Message du jeudi 8 décembre 1983.    (Georgette Faniel.)

– Mimi : « Minuit un nouveau jour commence pour nous. Comme je voudrais être près de toi pour célébrer cette belle fête de l’Immaculée Conception.

Jour béni, c’est avec amour et respect que je dépose sur ton front un doux baiser de fête au nom de mes fils et filles spirituels et pour tous tes enfants de la terre. Marie j’aurais tant de choses à dire et je suis là saisie d’émotion, le cœur rempli d’amour. Le trop-plein de l’amour de Dieu me fige et je reste là à te regarder dans le silence. »

– Marie : « Ma chère petite hostie d’amour, c’est pour toi aussi un grand jour. Le ciel est en liesse et c’est avec amour que Dieu, le Père Éternel te regarde et attend ta réponse. Nous bénissons cette offrande comme prêtre et victime avec mon Fils Bien-Aimé et tes fils prêtres. C’est à moi, ta mère que revient le devoir et la joie de dire qu’aujourd’hui tu commences ta mission spéciale de l’immolation totale pour la gloire de Dieu le Père Éternel et pour l’Église. Nos deux fils prêtres renouvelleront leur offrande du don total au moment même où mon Fils s’offrira au Père.

Dieu acceptera tout et moi je serai là avec l’Esprit de Dieu et la cour céleste. Tu seras officiellement au cœur même de l’Église, cachée pour le moment du regard humain. Seuls nos deux fils spirituels seront près de toi pour t’aider. 

Selon la volonté du Père Éternel : le Père Guy deviendra conseiller spirituel et veillera bien précieusement sur les notes spirituelles. Le Père Armand sera ton directeur spirituel, il devra te diriger selon la Volonté du Père. Cependant ils seront les seuls à t’aider dans ta mission. Les liens mystiques que nous avons déposés en vos âmes devront devenir plus forts, parce qu’après ta mort ils ont été choisis pour continuer ta mission : l’amour dans la souffrance par une plus grande intimité avec Jésus.

Ils devront témoigner par leur foi de ce que nous avons fait en chacun de vous. Ils seront placés par leur sacerdoce au cœur même de l’Église pour redonner aux âmes consacrées la pureté du cœur de l’âme et de l’esprit. Mais je serai toujours avec eux, puisqu’un jour ils seront crucifiés avec mon Divin Fils sur la même croix pour être offerts au Père Éternel. Pour le moment, qu’ils se préparent dans l’amour, la foi et la confiance. »

losange02
Vendredi, le 16 novembre 1984

Mimi : Le Père Armand me demande au nom du Père Guy avant la célébration de l’Eucharistie, de demander au Père Éternel, s’ils doivent répandre le message de la très Sainte Vierge donné aux voyants de Medjugorje. Et la réponse se fit entendre après l’Eucharistie pendant que nous honorions le Cœur de Jésus. 

– Le Père éternel : « Ma Bien-Aimée, pourquoi aurais-je appelé mes fils bien-aimés : Enfants choyés et chéris de Marie ? (8 décembre 1983.)

Pourquoi les aurais-je comblés de grâces, de bénédictions, de faveurs spéciales en rencontrant mon représentant sur terre le Pape Jean-Paul II ?

- Est-ce qu’un enfant qui aime sa mère a besoin de permission pour parler d’elle ?

- Pour la faire connaître ?

- Pour parler de son amour et de sa bonté ?

Cependant qu’ils soient prudents et qu’ils aient beaucoup de discernement. Qu’ils agissent selon leur conscience, en demandant l’aide de l’Esprit Saint, pour ne pas devancer le Vatican. Que tout se fasse pour la gloire de Dieu et le triomphe de Marie, Reine de la Paix. »

– Le Père éternel : «  Examen de conscience pour faveurs obtenues.

1- Avoir eu une sainte mère.

2 - Avoir reçu le sacerdoce.

3-  Avoir eu une mère spirituelle qui vous a portés dans sa prière pendant 18 ans avant de vous rencontrer.

4-  Avoir compris la prière du Don Total et maintenant de la vivre.

5-  Avoir vu et honoré l’Alliance.

6-  Voir la couronne du martyr dans le calice. 

7-  Vous offrir au Père avec Jésus, par Marie, comme prêtre et victime.

8-  Être appelés enfants choyés et chéris de Marie.

9-  Enfants de la famille du Père Éternel.

10- Retraite à Rome.

11- Visite au Saint Père Jean-Paul II et concélébration dans la chapelle privée.

12- Pèlerinage à Medjugorje.

13- Prière et chant de louange en croate.

14- Plaies de Jésus et honorer le Cœur de Jésus. »

losange02
mercredi, Le 21 novembre 1984

– Le Père éternel : « Heureuse es-tu de posséder dans ta chair les souffrances de mon Fils. Par l’Alliance tu prends part à l’agonie de l’âme, du cœur, de l’esprit. De plus dans ta souffrance physique, tu vas t’identifier de plus en plus à Jésus crucifié pour rendre témoignage. Deux dans une même chair, voilà cette intimité de l’amour dans la souffrance par ta volonté crucifiée et ton cœur broyé. Comme mon Fils, tu dois offrir le tout pour glorifier Dieu le Père Éternel, enrichir l’Église par le don total de ta vie, avec tes deux fils prêtres.

Cette maternité spirituelle que nous t’avons demandé d’accepter il y a vingt ans, avait été préparée par nous de toute éternité. Dieu le Père avait prévu cette union mystique entre nos âmes. Rendez grâce à Dieu en la fête de l’Immaculée (8 décembre 1984). Déjà un an qu’ils sont devenus par ma grâce enfants choyés (Père Guy) et chéris (Père Armand) de Marie. La belle famille du Père Éternel. Réalisez-vous ce grand privilège ? Demeurez dans l’humilité et l’action de grâce. »

losange02
mardi, Le 22 janvier 1985

Mimi : Mon Dieu disait qu’un jour je devrais peut-être écrire ma vie. Si on écrivait ma vie, j’ai l’impression que le livre serait à l’index.

Jésus me reprend en disant : « Si tout venait de toi, tu aurais raison de parler ainsi, mais il ne faut jamais plus prononcer de telles phrases. Manque de respect envers l’Alliance que j’ai marquée en toi. 

Mon épouse Bien-Aimée, je t’en supplie, sois très attentive d’avoir un grand respect dans tes paroles et gestes envers l’Alliance de notre amour. Dans la souffrance pour une plus grande intimité, l’Alliance est le chef-d’œuvre d’amour du Père Éternel.

Médite ce beau témoignage : heureuse es-tu de porter en toi les souffrances de mon Fils. »

losange02
samedi, Le 24 août 1985

Mimi : Durant ces heures de tentations et d’épreuves, je sentais la douleur de la croix. Humainement je me sentais défaillir. Mon ennemi ne cessait de me poursuivre, me suggérait de me détruire, faisant passer devant mes yeux l’examen que je devais subir le 29 août à 1 heure et demie à l’hôpital Hôtel-Dieu. Il me disait : 

– Satan : « Lorsque le chirurgien va passer le tube dans la gorge jusqu’au cholédoque  pour voir s’il y a calculs etc. je vais t’étouffer puisque ton Dieu me laisse la liberté de t’étouffer quand tu pries ou chantes les gloires de Marie. Où est-il dans ces moments-là ? Prends du poison avant l’examen. L’on pensera que c’est l’hôpital qui en est responsable. Pourquoi vouloir lutter encore tu n’as plus la force. Tu luttes contre toi-même, puisque tu m’appartiens et depuis toujours. Le temps qu’il te reste à vivre n’est pas long. Tu vas mourir seule, abandonnée. Heureusement tes fils spirituels ne sont pas là pour t’aider et me combattre avec leur sacerdoce indésirable. Je me demande pourquoi ils sont prêtres. ? »

– Mimi : « Pardonne-moi Jésus, je n’ai plus la force d’écrire ces mensonges. »

Et je pleurais. Je vis Jésus sur sa croix me demandant de venir près de lui. Je ne pouvais plus bouger et je lui demande de venir me chercher.

– Jésus : « Ma chère petite victime d’amour, je ne puis me détacher de la croix pour venir t’accueillir, car mes bras sont retenus à la croix par les péchés des âmes consacrées. »


Tous droits réservés 2018 — Georgettefaniel.com